Maria, 19 ans, violée et tuée par un réfugié afghan de 17 ans

A Fribourg (Allemagne), la police a arrêté un réfugié de 17 ans venant d’Afghanistan dans l’affaire de meurtre de Maria Ladenburger, étudiante de 19 ans, fille d’un haut fonctionnaire européen. Il est suspecté d’avoir violé et assassiné l’étudiante au début du mois de novembre, ont annoncé la police et le procureur samedi.

Le corps de Maria avait été retrouvé le 16 octobre derrière le Stade de Fribourg. L’étudiante en médecine revenait à vélo d’une fête étudiante, lorsqu’elle a été violée et tuée sur les bords de la Dreisam.

Sur le corps de la victime, la police a trouvé de nombreuses traces d’ADN mâle et des cheveux appartenant à un homme. C’est ensuite que des caméras de surveillance placées non loin de la scène du meurtre ont permis aux autorités de confondre le violeur et de l’arrêter.

Arrivé en Allemagne en tant que réfugié non accompagné en 2015, l’assassin présumé est un jeune homme d’orgine afghane, a déclaré le procureur Dieter Inhofer. A Fribourg, il vivait dans une famille d’accueil. Jusqu’à présent, il n’était pas connu des services de police.

Sur les réseaux sociaux et les médias indépendants allemands, on avance de nouveaux éléments au sujet de la jeune femme et de sa famille. Ces informations restent à confirmer.

D’après PI News, Maria aurait été bénévole pour les réfugiés de Fribourg.

maria-benevole

maria-benevole2maria-benevole-3

Selon Blasting News, les parents de la jeune femme assassinée auraient réalisé une collecte lors des funérailles au profit d’une association de défense des réfugiés. « Au lieu des traditionnelles fleurs, écrit la famille sur le faire-part, nous vous invitons à faire un don pour les œuvres humanitaires de l’église catholique au Bangladesh (compte : communauté catholique Sainte Croix Champs de Bouleaux, IBAN xxxxxxxxxxx mot clé : compte spécial Bangladesh Maria) ou pour l’initiative étudiante Weitblick Freiburg eV, IBAN xxxxxxxxxxx ».

maria-faire-part

 

Comments

comments

Share on Facebook5.1kShare on Google+8Tweet about this on Twitter10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *