Les 6 bonnes raisons de revoir les classiques du cinéma

La Dolce Vita de Federico Fellini (1960)

Quand on redécouvre des classiques du cinéma, on se demande presque comment on a pu grandir et s’en sortir sans trop de séquelles, en étant baigné dans un univers de blockbusters ou de séries fadasses. La majorité des films qui nous sont proposés aujourd’hui n’ont rien de révolutionnaires, d’original, d’atypique. La preuve, on n’hésite pas à plagier ou remasteriser les films d’antan.

Voici pour vous les 6 bonnes raisons de retourner à l’essentiel !

#1 Parce qu’un classique ne se démode jamais
« Il suffira d’un film, un matin...» Contrairement à ce qu’on pourrait croire ou à ce qui nous est dit, le cinéma d’avant n’a rien d’obsolète et de dépassé. Les expressions artistiques, quelle qu’elles soient d’ailleurs, sont le témoignage d’une époque, tant au niveau du fond que de la forme.
Tout comme on apprécie davantage de visiter le centre historique, les quartiers typiques d’une ville, ou les lieux chargés d’histoire d’une contrée inconnue, regarder un classique c’est se plonger dans l’avant. C’est découvrir un univers que l’on n’a pas connu et qu’on ne connaîtra jamais. Il est toujours sain de vouloir en savoir plus sur son passé, pour comprendre plus ce qui nous façonne, ou rien que pour imaginer la vie qu’on pu avoir nos aïeux. L’idée n’est pas de tomber dans la mélancolie ou la nostalgie – rien ne sert de regretter ou d’idéaliser une époque révolue – mais plutôt de découvrir d’autres horizons, d’autres mentalités, d’autres styles vestimentaires, d’autres manières de parler, d’autres types de relations hommes-femmes, et cela n’a rien de désuet. Quoi de plus exotique que l’accent et la verve d’Arletty dans Hôtel du Nord ?

 

#2 Parce que le temps a fait le tri parmi les bons et les mauvais films
Lorsque vous vous rendez au cinéma du coin le dimanche soir, difficile de faire le tri parmi les nouveautés. Les films d’antan ont quant à eux subi un sacré écrémage. Les navets sont restés dans l’oubli, pour ne laisser surnager que les chefs d’œuvres, aussi kitsch soient-ils…

#3 Parce que les actrices et acteurs d’antan n’ont pas fini de nous faire rêver
Hommes ou femmes, les acteurs avaient « une gueule ». Des effets spéciaux encore rares leur laissaient la part belle. De plus, jeunes ou moins jeunes, que ce soit en noir et blanc ou en couleur, ces égéries avaient une vraie profondeur, une vraie aura qui était presque palpable, même dans les scènes où il n’y avait pas de dialogue.

Alain Delon, Lino Ventura et Jean Gabin dans Le Clan des Siciliens
Alain Delon, Lino Ventura et Jean Gabin dans Le Clan des Siciliens

Les acteurs étaient simplement beaux, avaient une âme, quelque chose émanait d’eux.

Brigitte Bardot, l'éternel féminin
Brigitte Bardot, l’éternel féminin

#4 Parce que leurs ambiances sont irremplaçables
Qui n’a jamais rêvé de voyager dans le temps ? Chaque film est un témoignage vivant d’une époque. Années 40, 50, 60, 70, aventure, romance, policier, science fiction, en France, aux Etats-Unis, Italie,  tous les ingrédients sont présents pour rendre l’intrigue captivante, les personnages attachants.

D’ailleurs, la bande originale est souvent elle aussi particulièrement réussie ( de Vladimir Cosma à John Williams, en passant par les BO des James bond….)

#5 Parce qu’on renoue avec un autre rythme
On peut avoir du mal à imaginer comment les mafieux organisaient leurs braquages, les prisonniers leurs évasions, les policiers menaient leurs enquêtes, ou pire, les amoureux se donnaient rendez-vous sans la technologie d’aujourd’hui… Et pourtant! Avec de vraies rencontres, de vrais échanges, c’était possible et peut-être au fond moins compliqué que de nos jours.

Diamants sur canapé
Diamants sur canapé

#6 Parce que les dialogues font mouche
De vrais acteurs, une vraie ambiance, une vraie histoire, une vraie réflexion…. de vrais dialogues. C’est souvent cela qui peut singulariser un film. Un scénario juste, la réplique qui tombe à pic et qu’on va s’approprier, allant jusqu’à la ressortir dans une discussion.

Avec le streaming, vous n’avez plus d’excuses ! Alors faites-vous plaisir et lancez-vous dans l’aventure. Comme dirait l’autre, dans le cinéma comme pour le reste, « l’aventure, c’est l’aventure.»

Les films à revoir d’urgence : La Vérité, Un singe en hiver, le Président, Le Clan des siciliens, l’Aventure c’est l’aventure, l’Emmerdeur, Borsalino, Les Tontons flingueurs, les Barbouzes, James Bond, Fight Club, Matrix, Walk the line…

Anne-Sophie La Gaufrette / Palingenesia

Comments

comments

Share on Facebook41Share on Google+0Tweet about this on Twitter0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *